Circuits de poker qui attirent les stars du poker

Le poker doit son succès à ses stars qui remportent et affichent des gains impressionnants tout au long de l’année sur les différents circuits du poker comme le World Poker Tour, L’Europen Poker Tour ou encore les World Series Of Poker considéré comme les championnats du monde de poker et qui réservent aux gagnants des gains de plusieurs millions de dollars.

C’est à Las Vegas généralement qu’ont lieu les plus beaux tournois mondiaux et la cité du vice reste sans conteste la capitale tournois de poker et les meilleurs joueurs de la planète s’y retrouvent chaque année pour s’affronter autour de liasses de billets représentants plusieurs millions de dollars assurés pour le gagnant.

Le circuit de poker qui attire le plus de stars du poker est le World Series of poker qui est composé de plusieurs tournois prestigieux. Ainsi, les organisateurs des World Series Of Poker ont décidé que la finale des WSOP se déroulerait chaque année dans les plus beaux casinos de Las Vegas.

Chaque année ceux sont plusieurs dizaines de bracelets en or qui sont distribués au vainqueur respectif de chaque tournoi accompagné de plusieurs millions de dollars de prizepool pour les tournois les plus importants.

A titre d’exemple, l’année dernière avait marqué un record en terme de prizepool avec 222 millions de dollars réunis, avec entre autre le tournoi Big One for One Drop à 1$ million de buy-in initié par Guy Laliberté, créateur de la fondation One Drop et du cirque du soleil qui avait décidé de créer ce tournoi fabuleux mélangeant poker et humanitaire dont la plupart des joueurs professionnels ont répondu présent.

Denicher les meilleures salles de poker en ligne

Devant la multitude des salles de poker en ligne, il parait difficile de choisir une salle de poker digne de confiance et si ce n’est pas chose aisée c’est qu’il faut se baser sur de multiples critères comme le lobby à savoir la page d’accueil regroupant toutes les options et les tables, la qualité graphique, la variété des tables, la quantité des tables proposées et les différentes blindes, la sécurité des transactions et la disponibilité du service client dans la langue du joueur.

Avant de choisir sa salle de poker, le joueur doit prendre en compte ces critères pour jouer en toute sérénité.

La variété des tables de poker est une chose importante car les joueurs débutants préfèreront se diriger vers des tournois gratuits appelés freerolls ou à des tables dont les droits d’entrée sont assez faibles afin de minimiser les risques de perte tandis que les joueurs chevronnés et expérimentés préfèreront s’attabler vers des tables avec des droits d’entrée élevés pour tenter de remporter une partie du prizepool souvent très conséquents car c’est l’ensemble des droits d’entrée cumulés qui génèrent le prizepool sauf si ce dernier est garanti à l’avance.

Il est donc conseillé de s’inscrire sur une salle de poker en ligne qui dispose d’une diversité de joueurs avec des niveaux de jeux différents et des tables en tout genre donnant la possibilité aux joueurs débutants de progresser sans prendre trop de risque et aux joueur aguerris de prendre du plaisir tout en espérant remporter une partie de l’argent mise en jeu.

Choisir son site de poker en ligne

Le poker est un jeu de carte qui est ouvert à toutes les personnes majeures en mode réel et ce jeu nécessite quelques heures pour en connaître les règles de base mais beaucoup d’expérience et de stratégies pour jouer juste, malin et gagnant.

Il faut donc connaître son niveau et le niveau des joueurs avant de mettre en jeu son argent afin de le préserver mais aussi d’en gagner ce qui n’est pas chose facile au départ.

A ce titre, les salles de poker en ligne mettent à disposition des tas de tables dans différentes variantes comme le Hold’em ou le Omaha et sous différentes formes comme les tournois turbo, les sit and go, les micros et bien d’autres qui permettent de se retrouver avec des joueurs plus faibles.

Il faut donc choisir son site de poker en ligne en sélectionnant des critères comme la diversité des tables de poker, les variantes proposées comme le Texas Hold’em ou le Omaha, les modes offerts aux joueurs comme les modes normaux ou turbo, la qualité graphique du logiciel de son site de poker, l disponibilité du service client pour répondre à vos questions et vos attentes, la fréquentation des joueurs et enfin la rapidité de paiement des ses gains.

Autant de paramètres à prendre en compte pour trouver son site de poker en ligne et affronter d’autres joueurs aux tables de poker car si vous pratiquez une bonne sélection de tables, vous bénéficierez d’un taux de gain à partir duquel vous ne pourrez qu’évoluer, qu’il s’agisse des jeux à gains importants ou tout simplement de gains occasionnels engrangés le long des tournois.

Le cash game en difficulte a Las Vegas !

Las Vegas est la capitale des jeux, mais il ne faut pas croire que tout est « rose » tous les jours. En effet, cette ville des lumières semblent marquer le pas sur le plan financier depuis quelques années à cause d’une grosse concurrence avec Macao !

Si les tournois de poker en ligne se portent plutôt bien en Amérique du Nord et si les tournois de poker en live explosent toujours, c’est le cash game qui continue de perdre du terrain.

A chaque rapport de l’Autorité de Régulation des Jeux d’argent En Ligne, le cash game est en net recul. Pour contrer ce recul, certains opérateurs de poker en ligne mettent en place des systèmes pour protéger les joueurs de poker les plus faibles ou les moins expérimentés. Ce type de joueurs disparaissent des cash game, car ils perdent beaucoup trop d’argent !

Aux Etats Unis et notamment à Las Vegas, les tournois de poker live battent des records, mais dans les salles de poker, les cash game reculent chaque année. Les « pokerrooms » ne font plus recette depuis 2008 et en 2011, c’est une baisse de 6,5 % !

D’ailleurs, contre toute attente, certaines salles de poker ferment leurs portes à Sin Sity, comme au Circus Circus, au M Resorts ou encore au Riviera.

C’est une situation assez étrange, car Las Vegas est réellement le « pays du jeu » et aussi, du poker. D’ailleurs, c’est à Las Vegas que se dispute les World Séries of Poker !

Le poker avec les meilleurs !

Le poker live est devenu extrêmement populaire et même si vous n’êtes pas un joueur professionnel, vous serez tenter de jouer sur de nombreux tournois online et en live !

Comment faire pour limiter les pertes ? La seule manière pour éviter de perdre de grosses sommes d’argent, c’est d’apprendre le poker sur le « bout des doigts ».

Du coup, certains joueurs de poker ont trouvé le bon filon en ouvrant une école de poker. C’est Sorel Mizzi qui est à l’initiative de cette école, le 3D Poker Training. Pendant deux jours à Londres (octobre), les apprentis joueurs de poker vont participer à un séminaire et les « instructeurs » seront David Randall, Daniel Cates et Max Altergott, des grands noms du poker Mondial.

Cette école de poker sera innovante, car elle sera interactive ! Les joueurs de poker vont devoir réagir sur des mains déjà existantes dans différents tournois de poker dans le monde. En fonction, ils vont pouvoir apprendre, rectifier ou encore se diriger vers toutes les options possibles sur une main au poker.

Ce séminaire sera donc dirigé par le « grand » Sorel Mizzi, mais il ne pourra comprendre que 20 apprentis joueurs de poker. Il faudra débourser la somme de 2 500 £ soit plus de 2 900 euros pour participer à ce programme.

En octobre, Sylvain Loosli, un des finalistes du Main Event des World Séries of Poker de Las Vegas, sera présent à ce séminaire en tant qu’élève !

Les parties High-stakes de Macao

Depuis 2011, Macao, l’ancienne colonie Portugaise rétrocédée à la Chine en 1999, est devenue la place fort du poker hautes limites où les plus grands joueurs professionnels viennent régulièrement se frotter aux richissimes hommes d’affaires de la région qui ont perdu depuis bien longtemps la notion d’argent.

NB: Ameliorez votre jeu de poker en vous rendant sur l’un des poker club les plus branches en ligne, LEPOKER.

Plusieurs millions de dollars passent de main en main et des sessions complètement folles avec des pots indécents sont remontées ces dernières années aux oreilles des médias et si certaines cumulent des gains de plusieurs millions de dollars chaque mois, d’autres en revanche cumulent des pertes astronomiques qui font la une des journaux locaux et parfois mondiaux.

L’un des joueurs phare de ces parties high-stake et qui fait la une chaque semaine des sites de poker c’est Tom Dwan, le joueur professionnel Américain, qui a déjà connu des semaines avec des pertes de plus de 2 millions de dollars dans l’ancienne enclave portugaise mais il a également terminé dans le vert avec un gain de plus de 8,8 millions de dollars sur une session, et gagné un pot de 3,8 millions.

La rumeur la plus folle a annoncé un jour qu’il avait remporté un pot de 11,4 millions de dollars mais « durrrr » a rapidement démenti avoir joué un tel coup. Autant dire que la note de sa dernière session perdante s’annonce vraiment salée.

Macao est aujourd’hui le lieu des plus grosses parties de cash game de la planète et rassemble des grands noms du poker comme Phil Ivey ou Patrick Antonius qui sont présent chaque année lors des sessions de poker High-Stake en compagnie de Tom Dwan.

Des lentilles infrarouges pour tricher au poker

Quand la science fiction devient réalité, elle peut mener tout droit en prison si ces innovations techniques sont utilisées de façon illégale. En effet, des tricheurs sont parvenus à duper les contrôles de sécurité d’un casino en utilisant des lentilles de contact infrarouges et des cartes marquées à l’encre au cours d’une partie de poker, pour un gain total de 90 000€.

Les malfrats, au nombre de six, agissaient donc en bande organisée et encourent aujourd’hui des peines pouvant atteindre les dix années de prison ferme.

Cet équipement high-tech de dernières générations a tout de même conduit ces six hommes devant le tribunal correctionnel de Grasse ce mercredi.

Dans le casino « Les Princes » appartenant au groupe Lucien Barrière et situé à Cannes, le 14 août 2011, Stefano Ampollini scrutait les cartes des joueurs avec ses lentilles infrarouges achetées en Chine via internet lorsqu’un de ses complices se mettait à renifler.

« Parmesan » et son complice « l’Israélien » qui est toujours en fuite, selon leurs surnoms relevés sur des écoutes téléphoniques, empocheront 70.000 euros.

Mais lorsque le tricheur italien revient au même casino le 10 octobre 2011 et quitte sa table de jeux avec 21.000 euros, il est interpellé par la police avec Stéphane Mahul, 45 ans, membre du comité de direction du casino qui avait introduit un jeu de carte truqué.

Egalement à la barre, l’élégant Gianfranco Tirrito (55 ans), regard bleu acier et sourire amusé, ainsi que le solide Rocco Grassano, 57 ans, qui dit être venu sur la Côte d’Azur pour faire du tourisme et rencontrer de belles femmes.

Le procureur Jean-Louis Moreau pointe Tirrito comme « un professionnel de la triche », possiblement le chef de la bande. Le procureur a requis la peine la plus sévère à l’encontre de Tirrito: 4 ans de prison et 50.000 euros d’amende.

Pour tous les autres protagonistes de l’affaire, dont un jeune Français qui a joué l’intermédiaire avec les responsables de casino français, il a demandé 30 mois de prison ferme, avec des amendes de 15.000 ou 20.000 euros. Le délibéré est attendu…

Le New-Jersey légalise le poker en ligne

Il y a quelques semaines déjà que l’équivalent Américain de l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne, la Division of Gaming Enforcement, autorité de régulation du New Jersey, avait reçu 37 demandes de licences en vue d’entrer sur le marché des jeux en ligne en argent réel qui devrait ouvrir plus tard cette année.

NB: Apprendre le poker en ligne avec Jouer au poker et gagnez gros. Apprenez les regles, strategies et techniques pour assurer vos jeux.

Cette régulation semble donc amorcée et le poker en ligne est donc devenu légal dans le New Jersey il y a quelques jours avec la délivrance d’agréments à des opérateurs de jeux de poker en ligne.

Le coup d’envoi sera officiellement donné le 26 novembre, date à laquelle les opérateurs agréés pourront proposer leur offre de poker. A noter que pour obtenir une licence d’exploitation dans le New-Jersey, les opérateurs doivent impérativement être associés à un casino implanté dans l’état.

L’officialisation de la loi de régulation dans l’Etat interviendra le 21 octobre et sera effective sept jours plus tard le 28. Le délai (jusqu’à fin novembre) devant permettre aux opérateurs de tester leur plateforme avec une offre en argent fictif.

Ceux qui auront réussi la période de test, en particulier pour les recommandations sécuritaires, seront alors à-même d’accueillir les résidents de l’état ainsi que les visiteurs physiquement présents dans le New Jersey.

Le Nevada a déjà entamé son lancement avec les plateformes du Station Casinos et du Caesars Entertainment Corp. Les salles de poker de ces deux casinos sont déjà opérationnelles mais d’autres sites, malgré un léger retard, seront mis en ligne dans les prochains mois comme c’est le cas pour MGM, Boyd et Golden Nugget.

Un nouveau sacre pour Daniel Laidlaw !

Au début du mois d’août, l’APPT Sydney Poker Championships récompensait un habitué des victoires dans le poker, Daniel Laidlaw. C’est au Star Sydney Casino en Australie qu’il s’est imposait devant 88 joueurs de poker !

Ce tournoi à 3 000 dollars a vu une table finale se disputait entre 11 joueurs de poker ! Aaron Benton était le chipleader avant cette finale avec 1 050 000 jetons, mais c’était sans compter sur le finaliste de l’APPT Queenstown, Daniel Laidlaw.

Cette table finale garantissait 15 980 dollars de gains et elle était composée de Brad Fowle, Aaron Benton, Kwong Phung, Michael Kanaan, Michael Weiss, Robert Spano, Michael Doodson, Daniel Laidlaw et de Tony Kambouroglou.

Le premier joueur a succombé dans cette finale, c’est Michael Weiss qui repart donc avec la somme minimale. Même le chipleader, Aaron Benton n’a pas existé dans cette finale, puisqu’il a terminé 4è !

La finale à trois n’aura finalement pas lieu, car Michael Kanaan, Tony Kambouroglou et Daniel Laidlaw ont passé un accord pour repartir avec un minimum de 120 000 dollars.

Finalement, c’est Daniel Laidlaw qui décrochera le plus d’argent, puisqu’il va gagner 165 256 dollars. Tony Kambouroglou fini 2è avec un gain de 104 875 dollars et Michael Kanaan va compléter le podium avec un gain de 59 110 dollars.

Daniel Laidlaw confirme encore une fois son talent au poker et sa réussite actuelle après sa place de finaliste à l’APPT Queenstown !

Les différents types de tournois au poker

La majorité des joueurs de poker qu’ils officient dans des casinos en durs ou en ligne jouent au poker dans des tournois plutôt qu’en cash game car ils sont variés et donnent un plaisir de jeu plus important qu’aux tables de cash game généralement réservées aux joueurs en proie uniquement à l’argent et souvent aguerris à ce jeu.

Les tournois de poker peuvent être programmés à l’avance et débutent à une date et une heure fixées au préalable. Les prix et le nombre de places gagnantes dépendent du nombre de participants. D’autres sont disponibles toute la journée comme les tournois Sit&Go qui commencent dès que le nombre de joueurs nécessaire est atteint. Lorsqu’un tournoi commence, un autre est immédiatement ouvert. Les tournois Sit&Go sont rapides à jouer et vous pouvez même en faire plusieurs en même temps.

Les tournois Freeroll sont des tournois gratuits de poker qui redistribue des gains en argent réel aux joueurs et souvent réservés aux joueurs novices qui s’y rendent en masse.

Les tournois garantis assurent aux gagnants de se partager une cagnotte minimum. Par exemple, un tournoi garanti de 50.000€ redistribuera au moins cette somme même si le nombre de participants n’est pas suffisant pour la financer. Bien évidemment, si le total des droits d’entrée des joueurs est supérieur à ce minimum, le montant redistribué augmente en conséquence.

Les tournois satellites redistribuent des places pour des tournois beaucoup plus importants. En payant un droit d’entrée faible vous pouvez ainsi vous qualifier pour participer à de grands tournois en ligne ou live comme le World Poker Tour au buy-in de plusieurs milliers d’euros.